Présentation générale de la Série Textica

La série Textica est dédiée à la publication intégrale des écrits élaborés par Jean Ricardou dans le cadre de la discipline appelée Textique, ainsi qu’à la promotion d’études accomplies dans cette optique.

Le massif théorique de la Textique, tel que l’a transmis Jean Ricardou, est composé de trois ensembles.

Le premier ensemble est constitué par les quelque mille quatre cents pages produites par Jean Ricardou au cours des trente dernières années et distribuées en dix fascicules qu’il a successivement nommé Compendium ou Promptuaire puis Intelligibilité structurale de l’écrit. Le fascicule 1, Unification fondamentale, régulièrement révisé et approfondi, avait été revu de fond en comble par le théoricien à l’été 2016, peu de temps avant qu’il disparaisse. C’est cette version remaniée – qu’il avait rebaptisée Intellection textique et répartie en trois volumes – que, considérant leur importance théorique, nous avons fait paraître dès 2017.

Si fondamentaux que soient ces trois volumes, ils ne constituent cependant qu’une première approche en généralité et ne forment qu’une partie du socle théorique de la discipline. C’est pourquoi il est prévu de faire paraître progressivement les dix fascicules originaux, à partir de leur dernière évolution complète, telle que Jean Ricardou l’avait revue en 2006. Ces fascicules détaillent l’appareil conceptuel et fournissent des exemples fouillés, souvent pris dans la littérature classique française. Pour inaugurer cet ensemble, sera publié, dès 2019, ce qui fut le premier exposé synthétique de la ”fraîche discipline”, à savoir le Compendium, présenté en 1991 par Jean Ricardou dans le cadre du séminaire annuel de textique qu’il a organisé à partir de 1989.

Le second ensemble est fourni par les écrits qu’a spécialement élaborés Jean Ricardou comme contributions audit Séminaire annuel de Textique, d’abord désigné par le détonant acronyme Semtex, puis par celui plus démonstratif de Semtext. En effet, à l’occasion de ces rencontres annuelles qui se sont tenues chaque mois d’août, depuis 1989, au Centre Culturel International de Cerisy-la-Salle, et qui rassemblaient intervenants avertis et participants novices, le fondateur de la discipline livrait, outre une Évolution millésimée de l’Intelli­gibilité structurale de l’écrit, une étude centrée sur un problème ou un objet particuliers.

C’est à ce type d’écrits que ressortissent Intelligibilité structurale du trait et Grivèlerie qui – avec Un aperçu de la textique de Gilles Tronchet – constituent les premiers volumes de la série TEXTICA dirigée par Jean Ricardou. Parues en 2012, la première étude proposait l’analyse ”de capitaux problèmes méconnus (autour du ”trait”)”, et, la seconde, l’expertise ”d’une étrange malversation, commise par un célèbre écrivain du XXe siècle (Marcel Proust, dans À la recherche du temps perdu), trop longtemps maintenue sous silence (l’inexacte citation du passage de Chateaubriand sur le ”chant de la grive”)”.

Le troisième ensemble est formé par les fiches Cortext ayant circulé entre les membres du Cercle Ouvert de Recherche en TEXTique, cette ”petite société d’entraide intellectuelle”, comme la nommait Jean Ricardou et qu’il avait mise en place en 1994 en vue de développer en continu les échanges entre les chercheurs groupés autour de lui. Là encore, plusieurs milliers de pages, dont la matière quelquefois très ponctuelle ou circonstancielle ne justifie pas une publication intégrale. Il est cependant prévu qu’une Anthologie des fiches les plus importantes paraisse dans le futur.